Le mot du président

Hervé AlloyInutile de se voiler la face, pour 80 % d’entre nous les mois qui viennent seront d’une importance primordiale, dans le cadre de notre fonctionnement professionnel, de notre avenir et par conséquent de notre vie personnelle.

L’échéance municipale qui se profile pour mars 2020, le rendez-vous auquel nous pensons pour beaucoup d’entre nous depuis 2014 sera, de plus, un exercice singulier qui exigera de nos élus et de nous-mêmes une capacité de lecture, de compréhension, d’analyse hors du commun.

Ceci d’autant que nous ne pouvons pas réellement nous baser sur les résultats des dernières échéances, présidentielles, législatives, européennes qui, certes, ont bouleversé totalement notre paysage politique français, mais n’ont pas suffi à imposer cet ancrage territorial qui demeure tout de même important lors du scrutin local par excellence qu’est celui des municipales. La recherche d’alliances a, depuis plusieurs mois, remplacé les discours conquérants des représentants de l’exécutif national, bien conscients des difficultés à renverser les ancrages locaux des uns et des autres... Pas certain que toutes ces manœuvres de couloir, ces calculs, ces discussions ne soient l’illustration d’une humilité retrouvée ni qu’elles portent réellement les citoyens au centre des préoccupations...

Toujours est-il que dans les mois à venir, nous mangerons, dormirons, penserons, rêverons, discuterons, réfléchirons, nous enthousiasmerons ou nous désespèrerons au sujet des municipales... Suffit de le savoir !

Plus que jamais c’est dans ces moments compliqués où le doute concurrence l’euphorie que notre association prend tout son sens. Lors de notre riche assemblée générale, en juin dernier à Dax, les municipales étaient au centre des débats, que ce soit lors des présentations de Jean-Daniel Lévy (Harris Interactive) et de l’avocat Philippe Bluteau, ou des interventions plus politiques de Boris Vallaud et Eric Kerrouche, Député et Sénateur des Landes qui ont su prouver qu’il était encore possible de tenir de vrais discours de gauche...

Et Dircab sera encore là, à votre écoute, pour trouver réponses à vos questions, pour transmettre des expériences... N’hésitez jamais à décrocher votre téléphone, à faire parvenir un message, à faire part de vos interrogations voire angoisses...

Dircab s’évertuera toujours à vous répondre, à vous diriger vers les uns ou les autres, à gérer les urgences et parfois même relativiser les difficultés. C’est aussi à cela que sert notre association qui, aujourd’hui, compte de nouveau plus de 500 membres et qui, plus que jamais, se veut proche et accessible pour ses adhérents.

Hervé Alloy
Président de Dircab


Vous êtes directeur de cabinet, chef de cabinet ou collaborateur dans une collectitivité territoriale ?